Escalade à Nosy Hara

Sommaire

Nosy Hara

L'Archipel de Nosy Hara

À propos du site :

Ce parc marin comprend quatre îles ou îlot sur lesquels les activités sportives sont autorisées. Elles sont réputées pour leur beauté, leur environnement préservé ainsi que par la faune et la flore. Les paysages sont d’une variété exceptionnelle avec des plages sablonneuses, des massifs de Tsingy aux contours déchiquetés, des forêts denses avec des arbres magnifiques et enfin, paradis du grimpeur, de magnifiques falaises avec des styles d’escalade très variée.

Dans l’île de Nosy Hara, la plus grande, celle où sont installés l’accueil et les campement du parc, il est possible d’apercevoir des petits boas, des caméléons, des chauves-souris, des aigles pêcheurs, des tortues, des crabes, des bernard-l’hermite, des dauphins.

Informations pratiques : Le plus simple est de partir du village d’Ampasindava pour la traversée en bateau et le paiement des droits d’entrée au bureau d’accueil de Madagascar national Parks dans le village. Il faut être autonome en boissons et nourriture. Pour plus d’informations voir la rubrique dans le Carnet Outdoor.

crique d'Anjavavy

Au sujet de l’escalade : Il y a environ une centaine d’itinéraires équipés sur Nosy Hara, Nosy Anjombavola, Nosy Andatsara. Bien sûr, tous ne mérite pas une visite mais on peut considérer que les 2/3 sont vraiment de beaux itinéraires avec quelques-uns majeur. Globalement l’équipement est correct avec des broches scellées en inox marine ou bien des Goujons de 10 mm ou de 12 mm en inox marine. Pour pouvoir parcourir tous les itinéraires, il vaut mieux une corde de 80 m et prévoir environ 20 dégaines. L’escalade est plutôt athlétique à grosse prise et majoritairement en continuité.

île de Nosy Hara

La plus agréable pour camper car la plus vaste, la plus variée et la plus intéressante au niveau des diverses activités (escalade, randonnée).

Par rapport à l’ensoleillement il est possible de pratiquer l’escalade toute la journée. En revanche, il faudra un peu marcher pour rejoindre les sites.

Il faut tenir compte des marées pour pouvoir accoster sans problème sur la plage d’Anjavavy où se trouve le campement.

secteurs d'escalade

secteur du Baobab Egaré

Remarques : les itinéraires qui démarrent de la vire offrent une très belle vue sur les côtes malgaches ainsi que sur la montagne d’Ambre.

Nosy Anjombavola

L’accostage, qui est possible à marée basse, se fait sur une plage sablonneuse très agréable. Il faut compter cinq minutes de marche pour rejoindre le pied des falaises (je n’ose pas employer le terme de marche d’approche).

secteur Akavanana

L’escalade se pratique plus tôt le matin, la grande majorité des murailles passe au soleil à partir de midi à l’exception d’un tout petit secteur (deux itinéraires) orientés au sud et d’une grande faille à l’intérieur de laquelle il y a quelques itinéraires dans une ambiance quand même assez carcérale.

Il est important de savoir que sur Nosy Anjombavola il y a des 'Fady' (il s'agit de lieux qui présentent un caractère sacré pour les Malgaches et où toute activité est interdite). Comme nous n'avons pas pu savoir où ils se trouvent, même les gardiens du parc marin l'ignorent : il vaut mieux, pour l'instant, éviter de créer de nouveaux secteurs d’escalade.

secteurs d'escalade

Nosy Andatsara

La plus petite des quatre îles mais non la moins pourvue en muraille. En théorie il est possible de grimper toute la journée, mais de manière pratique le secteur le plus accessible (par rapport à la marée et aux embruns maritimes) passe à l’ombre l’après-midi.

Le tour opérateur Nosy Rock a installé un campement sur cette île. Contrairement à ses affirmations il n’a pas l’exclusivité de la pratique de l’escalade sur ce secteur. On nous a signalé certains comportements abusifs de sa part : si tel est le cas il ne faut pas se laisser intimider et surtout déposer une réclamation à la direction du parc. Bien sûr, il faut se comporter de manière respectueuse par rapport aux installations.

secteurs d'escalade

secteur Grand Large

Nosy Lakandava

Il doit son nom à sa forme, avec un peu d’imagination, de pirogue. Littéralement son nom malgache veut dire grande pirogue.

Il n’y a pas d’itinéraires sur cet îlot. Néanmoins dans le cadre d’une promenade en bateau agrémenté d’une partie de pêche, il mérite une visite.

Il y a un canyon rocheux dans lequel il serait possible d’équiper quelques itinéraires de difficulté moyenne. Très souvent, les pêcheurs de l’archipel établissent un campement dans celui-ci.

Nosy Lakandava